Master 1 : réunion d'information et inscriptions pédagogiques le jeudi 1er septembre 2022 à 13h30

Master 2 : réunion d'information le mercredi 31 août à 10h en P0

Competences et debouches : Différence entre versions

De Master de Bioinformatique de Toulouse
Aller à : navigation, rechercher
(Insertion professionnelle)
(Débouchés professionnels)
Ligne 135 : Ligne 135 :
  
 
Les Débouchés professionnels sont nombreux, tant dans la recherche académique en bioinformatique, écologie, biologie évolutive, biologie de la conservation et biologie médicale, que dans la recherche-développement en entreprises, par exemple dans le secteur de l’agroalimentaire, de la nutrition humaine et animale, de l’agro-écologie ou de la valorisation des déchets organiques.
 
Les Débouchés professionnels sont nombreux, tant dans la recherche académique en bioinformatique, écologie, biologie évolutive, biologie de la conservation et biologie médicale, que dans la recherche-développement en entreprises, par exemple dans le secteur de l’agroalimentaire, de la nutrition humaine et animale, de l’agro-écologie ou de la valorisation des déchets organiques.
 
  
 
=== Nos partenaires : laboratoires & entreprises ===
 
=== Nos partenaires : laboratoires & entreprises ===

Version du 27 janvier 2022 à 14:38

Activités visées

  • Gestion et administration d’un système d’informations à travers l’administration de bases de données volumineuses et complexes de manière à pouvoir extraire des informations pertinentes dans le cadre de projets menés au sein de grandes sociétés industrielles (pharmaceutiques, semencières, phytosanitaires, cosmétiques et environnementales), de sociétés innovantes en biotechnologies, ou d'organismes de recherche académique.
  • Conceptualisation des problèmes liés à l’analyse de données biologiques complexes et développement des réponses méthodologiques adaptées par leur traduction en terme d’algorithmique et leur implémentation sous forme de solutions logicielles.
  • Traitement, intégration et analyse données massives, complexes et hétérogènes (génomes, données issues d'expériences à haut débit, données environnementales, données épidémiologiques, etc.) produites dans différents domaines de la biologie comme la santé, l'agronomie ou l'environnement pour en extraire des connaissances facilitant l'aide à la décision et/ou l'aide au diagnostic.
  • Rédaction de documents notamment des rapports de suivi des travaux ainsi que des projets de recherche.
  • Communication orale : restitution de travaux en réunion publique auprès des acteurs du domaine, animation de réunions impliquant les acteurs du domaine.
  • Veille documentaire : scientifique, méthodologique, réglementaire dans le domaine d'exercice (biologie, santé, agronomie, environnement) .

Compétences

En cours d'élaboration


Insertion professionnelle

Le parcours Bioinformatique et Génomique Environnementale n'ouvrant qu'en septembre 2022, les données suivantes proviennent du parcours Bioinformatique et Biologie des Systèmes.

Sur les deux années de l'accréditation actuelle (2017 à 2018), 96% des étudiants se sont insérés professionnellement, dont 37% ont obtenu un poste d'ingénieurs en CDD, 19% un poste en CDI, 41% ont poursuivi en thèse.

Pour ceux n'ayant pas poursuivi en thèse, les niveaux d’emploi correspondent à leur formation c'est-à-dire niveau cadre et plus précisément celui d'ingénieurs d'étude.

La période de recherche d'emploi après l'obtention du diplôme a été dans la majorité des cas inférieure à 6 mois.

Insertion professionnelle des diplômés de 2017 à 2018. Données recueillies en janvier 2019 par la responsable de formation (100% des diplômés ont répondu)
Durée de la recherche d'emploi à l'issue du stage de M2 des diplômés de 2017 à 2018. Données recueillies en janvier 2019 par la responsable de formation (100% des diplômés ont répondu)

Pour avoir une vision plus globale de l'insertion à l'issue du stage de M2, les données concernant les trois dernières promotions du parcours Bioinformatique et Biologie des Systèmes du master Microbiolgie-AgroBiosciences-Bioinformatique et Biologie des Systèmes (MABS) ont été incluses dans le tableau suivant. En effet, les compétences et connaissances attendues à l’issue du master de Bioinformatique sont en grande partie équivalentes à celles du parcours Bioinformatique et Biologie des Systèmes du master MABS .

Insertion professionnelle des diplômés de 2014 à 2018
Promotion Nb étudiant(e)s M2 Thèse CDD CDI Poursuite d'étude Recherche d'emploi Sans réponse
2017-18 17 5 8 3 0 1 0
2016-17 10 6 2 2 0 0 0
2015-16 15 5 6 1 0 0 3
2014-15 17 2 7 5 1 0 2
2013-14 12 2 7 0 0 0 3
Total 71 20 30 11 1 1 8
% calculé sur les répondant(e)s 63 (88.7%) 31.7% 47.6% 17.5% 1.6% 1.6%

Situation des diplômés en janvier 2019 à plus de 30 mois (promotions 2014 à 2016) :

  • 30.6% en thèse
  • 16.7% en CDD
  • 50% en CDI
  • 2.8% en postdoctorat

Débouchés professionnels

Secteurs d'activités

Parcours Bioinformatique et Biologie des Systèmes

Les débouchés professionnels se situent dans les secteurs d’activités faisant appel aux traitements informatiques et mathématiques des données biologiques, notamment en agroalimentaire, environnement et santé : grandes sociétés industrielles (pharmaceutiques, semencières, phytosanitaires, cosmétiques et environnementales), sociétés innovantes en biotechnologies, laboratoires de recherche académique. Les diplômé.e.s du master peuvent prétendre à des fonctions d'ingénieur.e d'étude et de recherche en entreprise (services R&D) et dans les centres et instituts de recherche, d'ingénieur.e.s d’étude sur des plateformes technologiques, de conseiller.ère.s et chargé.e.s d’étude, de mission ou de recherche en bioinformatique et traitement de l’information. Les diplômé.e.s du master peuvent également poursuivre en doctorat.

Parcours Bioinformatique et Génomique Environnementale

Les Débouchés professionnels sont nombreux, tant dans la recherche académique en bioinformatique, écologie, biologie évolutive, biologie de la conservation et biologie médicale, que dans la recherche-développement en entreprises, par exemple dans le secteur de l’agroalimentaire, de la nutrition humaine et animale, de l’agro-écologie ou de la valorisation des déchets organiques.

Nos partenaires : laboratoires & entreprises

Voici par exemple quelques laboratoires et entreprises du pôle Toulousain en appui du master de Bioinformatique :

Laboratoires :

  • domaines de l’écologie et de l’environnement : EDB (UMR 5174 CNRS-UPS-ENFA), LEFE (UMR 5245 CNRS-UPS-INPT), SETE* (UMR 5321 CNRS/UPS), AMIS (UMR5288).
  • domaines de l’agronomie et de la génétique animale et végétale : GenPhySe (UMR 1388 INRAEE), LIPM* (UMR CNRS/INRAE 2594/441), MIAT (UPR 0875 INRAE), Toxalim (UMR 1331 INRAE-ENVT/EI-Purpan), LRSV* (UMR 5546 CNRS/UPS).
  • biologie microbienne : LMGM-CBI (UMR 5100 CNRS/UPS) ; TBI (INSA/CNRS 5504, UMP INSA/INRAE 792), IPBS(UMR 5089 CNRS/UPS.
  • biologie médicale et eucaryote : STROMALab (UMR CNRS 5273, U1031 Inserm, EFS-PM, UPS), I2MC Obesity Research Laboratory (UPS INSERM U1048), CPTP (INSERM UMR 1043 CNRS UMR 5282 UPS), MCD-CBI(UMR 5077 CNRS/UPS), IPBS(UMR 5089 CNRS/UPS.
  • en informatique : IRIT (UMR 5505 UPS/CNRS/INP/UT1/UT2J)

* laboratoires partenaires de la Fédération de Recherche 3450 (Agrobiosciences, Interactions et Biodiversité-AIB) et du laboratoire d’excellence (Labex) TULIP

Entreprises :

  • Vaiomer(Microbiome analysis in blood and tissues)
  • GenoSkin (skin & immunology)
  • Pierre Fabre (cosmetic)
  • Innolea (improvement of rapeseed and sunflower by promoting their adaptation to stressful environmental conditions)
  • Syngenta (agriculture)
  • les plateformes bioinformatique, bioinformatique et protéomique de la Génopole Toulouse qui bien qu’étant rattachées au monde académique sont au service de la R&D en Biologie.

Laboratoires de Recherche

La formation s'appuie sur 16 laboratoires soit un potentiel de 50 à 60 chercheurs pouvant encadrer un étudiant stagiaire de M2 :

  • Centre de Biologie du Développement - CBD (UMR 5547 CNRS/UPS)
  • Centre de Physiopathologie de Toulouse-Purpan - CPTP (INSERM UMR 1043 CNRS UMR 5282 UPS)
  • Evolution & Diversité Biologique - EDB (UMR 5174 CNRS-UPS-ENFA)
  • Génétique, Physiologie et Systèmes d'Elevage - GenPhySe (UMR 1388 INRA)
  • Institut des Maladies Métaboliques et Cardiovasculaires - I2MC Obesity Research Laboratory (UPS INSERM U1048)
  • Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale - IPBS(UMR 5089 CNRS/UPS)
  • Institut de Recherche en Informatique de Toulouse - IRIT (UMR 5505 UPS/CNRS/INP/UT1/UT2J)
  • Laboratoire de Biologie Cellulaire et Moléculaire du Contrôle de la Prolifération - LBCMCP (UMR 5088 CNRS/UPS)
  • Laboratoire de Biologie Moléculaire Eucrayote - LBME (UMR 5099 CNRS/UPS)
  • Laboratoire des Intéractions Plantes-Microorganismes- LIPM (UMR CNRS/INRA 2594/441)
  • Laboratoire d'Ingénierie des Systèmes Biologiques et des Procédés - LISBP (INSA/CNRS 5504, UMP INSA/INRA 792)
  • Laboratoire de Microbiologie et Génétique Moléculaires - LMGM (UMR 5100 CNRS/UPS)
  • Laboratoire de Recherche en Sciences Végétales - LRSV (UMR 5546 CNRS/UPS)
  • Unité de Mathématiques et Informatique Appliquées Toulouse - MIAT (UPR 0875 INRA)
  • STROMALab (UMR CNRS 5273, U1031 Inserm, EFS-PM, UPS)
  • Toxalim (UMR 1331 INRA-ENVT/EI-Purpan)